Organismes d’accompagnement à l’insertion des jeunes diplômés en informatique en France

insertion des jeunes diplômés en informatique

Trouver un emploi en informatique qui correspond à nos qualifications est une compétence comme une autre. Si certains jeunes diplômés trouvent cette tâche difficile, c’est parce qu’ils n’ont pas le talent et les ressources essentielles pour entrer sur le marché de l’emploi. Des organismes spécialisés dans ce type d’enseignement fleurissent à une vitesse spectaculaire. Il semblerait qu’ils détiennent les secrets de l’insertion professionnelle notamment dans le domaine des technologies de l’information. Découvrez, dans cet article, les 5 lois de la recherche d’emploi dans le monde du numérique.

Loi 1 : Un excellent CV tant sur le fond que sur la forme

Pour accéder aux métiers de l’informatique , et pas n’importe lesquels, ceux qui vous assurent un avenir certain, votre CV sera la porte d’entrée. Il n’est certes pas la garantie de décrocher un emploi, mais il peut vite devenir un obstacle s’il est mal réalisé. Le fond de ce document dépend, bien évidemment de vos études et de votre expérience professionnelle. Si vous n’avez pas encore travaillé, il est logique de mettre vos diplômes en avant. Dès qu’il a ce document dans les mains, le recruteur doit rapidement comprendre votre parcours, les écoles que vous avez fréquentées, les stages effectués et les travaux associatifs.

Pour un jeune diplômé, il est essentiel de contrer le manque d’expérience par des certificats et formations : une recommandation qu’on retrouve dans « village de l’emploi avis » et qui a permis aux lauréats de cet établissement vieux de 20 ans de dénicher leur job de rêve. Contentez-vous alors de suivre ce conseil et évitez le remplissage qui ne fera qu’embrouiller les services de ressources humaines. Sur le plan de la forme, nous insisterons sur l’importance d’un CV bien structuré avec des parties distinctes. Optez pour un modèle conventionnel et facile à lire. Une présentation originale ne convient que pour les métiers atypiques comme la mode et d’autres secteurs d’activité qui prisent cette touche créative.

Loi 2 : Une lettre de motivation qui complète le CV

Jusqu’à aujourd’hui, certains candidats à l’embauche continuent à croire que la lettre de motivation est facultative. S’ils finissent par la rédiger, ils le font à la va-vite quelques instants avant de l’envoyer. Pourtant, ce document est tout aussi décisif que le CV. Pour mieux comprendre le schéma du recrutement, celui-ci est composé de 3 parties successives : CV-lettre de candidature-entretien d’embauche. Le postulant doit alors réussir ces stages un à un pour obtenir un emploi en informatique. Si votre dossier manque une étape, il finira au mieux à la poubelle.

Passons maintenant au contenu de la lettre de motivation. Il ne s’agit pas de reformuler ce qui a été évoqué dans le CV, mais d’en proposer un complément cohérent. Par exemple, si votre curriculum vitae énumère plusieurs masters, choisissez le plus en phase avec l’offre d’emploi et parlez-en plus longuement. Si vous avez effectué un stage dans une entreprise concurrente, ce sera aussi l’occasion de s’attarder sur cet aspect de votre parcours professionnel. De plus, la lettre est le moyen pour vous de montrer quelques facettes de votre personnalité. Le recruteur sera sensible à la manière avec laquelle vous vous exprimez. Professionnalisme et détermination doivent être les tons sous-jacents de votre rédaction. Votre insertion dans le monde du travail en dépend puisque ce qui jouera en votre faveur, lorsque plusieurs candidatures sont proches, c’est ce que votre lettre de candidature dégage.

Loi 3 : Envoyer le dossier de candidature conformément aux exigences de l’offre

Pour envoyer votre dossier de candidature, vous avez 2 options : la version papier et électronique. La première alternative suppose que vous allez vous rendre au service de ressources humaines pour déposer votre CV et lettre de motivation. La seconde consisterait à envoyer le tout par e-mail. Comment choisir ? En réalité, il vous suffit de bien lire les exigences de l’entreprise destinataire. Si l’offre figure sur une plateforme en ligne, suivez scrupuleusement des démarches de dépôt de candidature généralement indiquées à la fin de la publication. Ce serait dommage de passer à côté d’un poste en or pour lequel vous êtes largement qualifié à cause d’une erreur stratégique aussi facile à éviter.

La situation se complique lorsqu’il s’agit d’une candidature spontanée. Cela signifie que vous allez contacter une société directement et que vous ignorez dans quelles mains le dossier va atterrir. Pour cela, il serait plus intelligent de passer un coup de fil et de demander à parler aux ressources humaines. réclamez un rendez-vous pour venir déposer votre dossier et attendez leur réponse. Généralement, cette approche est bien accueillie. Les entreprises souhaitent toujours avoir quelques postulants potentiels pour faciliter le processus de recrutement si un poste s’ouvre ou se libère. Si vous vous présentez vous-mêmes aux recruteurs, vous avez plus de chances d’être sélectionné sachant que le contact direct a déjà été établi.

Loi 4 : Faire bon usage des réseaux sociaux

Vous l’ignorez peut-être mais les réseaux sociaux ne servent pas uniquement à se faire des amis ou à trouver votre prochaine conquête. Si vous en faites bon usage, ils se révéleront d’une aide indéniable pour la recherche d’emploi. Le premier conseil que nous pouvons vous donner, c’est de sélectionner la plateforme qui se prête à ce type de démarche. Instagram est alors à bannir. En revanche, Facebook qui ne cesse d’affirmer son efficacité dans le domaine professionnel est votre pari gagnant. Plusieurs pages sont réservées aux offres de travail. Certaines d’entre elles sont même orientées vers des secteurs d’activité spécifiques.

Un informaticien n’aura donc aucun mal à trouver une communauté en ligne, plus précisément sur ce réseau social. Avant d’envoyer votre dossier de candidature, essayez toutefois d’entrer en contact avec vos protagonistes. Contactez-les par messagerie privée. Si vous parvenez à attirer leur attention, ils vous orienteront vers la démarche à entreprendre pour postuler. Vous pouvez même obtenir les coordonnées des services de ressources humaines. Pour finir, vous avez LinkedIn : le réseau professionnel par excellence. Sachez que des chasseurs de tête y ont recours pour dénicher de nouveaux profils. Vous avez donc tout intérêt à y être présent et à soigner votre profil.

Loi 5 : Choisir une formation professionnelle orientée vers l’employabilité

Cerise sur le gâteau : vous pouvez vous inscrire à une formation professionnelle spécialement conçue pour augmenter les chances des jeunes diplômés, en informatique et en système d’information, de décrocher un job avec des perspectives d’avenir intéressantes. Village de l’emploi figure alors parmi les établissements les plus qualifiés pour enseigner tout ce qui se rapporte à l’insertion professionnelle des candidats appartenant à la filière des technologies de l’information.

Les adhérents y apprennent les techniques de recherche et de demande d’emploi que nous avons évoqué plus haut. Ils ont aussi accès à un apprentissage sur-mesure pour développer leurs compétences en informatique et assimiler les approches les plus modernes. La formation met également l’accent sur l’acquisition de qualifications personnelles indispensables pour endosser des responsabilités en entreprise. On parle ici des qualités d’écoute, de la gestion du temps, du management des équipes…