Le mastère spécialisé mise sur les filières innovantes et numériques

Pour les salariés, ne ratez pas l’occasion de pouvoir suivre un cursus d’apprentissage pour améliorer sa vie professionnelle et acquérir encore plus de savoir et de compétence. Certes, la Conférence des Grandes Ecoles (CGD) est à l’initiation de plusieurs formations destinées aux salariés et ceux qui veulent évoluer au niveau professionnel. L’une d’elles est le Mastère Spécialisé.

Aperçu de ce qu’est le Mastère spécialisé

Il ne faut pas se tromper. Le mastère spécialisé ou MS ne s’agit pas vraiment d’un diplôme, mais plutôt d’un label de qualité. Il a été conçu par la Conférence des Grandes Ecoles en rassemblant toutes les écoles d’ingénieurs et commerce. A la demande des entreprises, il en existe dans les environs de 450 avec chacun ses spécificités. Par ailleurs, les formations se dérouleront au sein d’une école de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE). Cela peut durer environ 18 à 24 mois. Il faut tout de même noter que certaines pourront être mises en partenariat avec plusieurs établissements. Dans ce cas, il sera possible de briguer une double-compétence.

La formation, admission et inscription

Le programme de MS doit contenir 4 trimestres pleins avec 350 heures de cours théoriques. En plus de cela, il faudra encore suivre un stage de 4 mois minimum en entreprise. Une fois cela terminé, une thèse professionnelle sera à soutenir. Le sujet sera bien au choix du candidat selon sa filière et ses spécialités. Pour ceux qui préfèrent l’alternance, il est également possible d’opter pour ce type de formation. Il est à noter tout de même qu’il est question d’un apprentissage très sélectif, ce qui requière une qualification assez stricte. C’est pourquoi, le cursus est adressé uniquement aux titulaires d’un bac+4, bac+5 et d’un bac+6. Mais encore, il faut que les concernés aient au moins travaillé pendant trois ans. Par ailleurs, nombreux sont les dossiers à fournir, dont le dossier de candidature contenant les résultats scolaires, lettre de motivation et détail du projet professionnel. Il faudra encore réussir à des épreuves écrites et orale. Enfin, un entretien de motivation se tiendra à une date prévue par l’école.

Avoir un MS et après ?

Désigné déjà comme un professionnel, il importe que l’apprenant en MS rédige un dossier bien fournis. Aussi, sa soutenance doit être concluante. Certes, d’après sa thèse, les membres du jury doivent y trouver la mobilisation de toutes les connaissances académiques du sujet, ses capacités à faire des recherches ainsi que son expérience en terrain acquise. Cela impliquera un certain niveau d’exigence répondant aux besoins des entreprises. A l’obtention de son MS, en effet, il ne sera plus difficile de recourir à une belle perspective de carrière en fonction de sa filière.